Le yoga pour les profs !

Nous y sommes.

Le mois de juin a commencé, et avec lui cette sensation d'être au bout du bout minute après minute, heure après heure, jour après jour. Cette sensation étouffante d'être fatiguée jusqu'à la moelle osseuse. Cette sensation qui rend les journées interminables.

Et c'est d'autant plus frustrant que dans le même temps nous sommes AUSSI effarés de voir le temps s'envoler à une vitesse sidérante sans n'avoir plus la moindre prise sur lui.

Les échéances de fin d'année se rapprochent, se multiplient et se bousculent, créant un cortège enchevêtré de stress, de questionnements, de frustrations, d'inconnues et de tensions.

Mais cette année, j'ai trouvé ZE remède à ce qui me semble le pire des marronniers de la profession d'enseignant.

Voui, parfaitement !

Et ce grâce à cet ouvrage :




C'est donc non sans émotion que je suis heureuse de vous présenter :

12 POSITIONS DE YOGA 

POUR LES PROFS-EN-FIN-D'ANNEE


POSITION n°1 : LA POSITION DU STOOOOOP-J'EN-PEUX-PLUUUUUUS

A dégainer sans scrupule dès que les zapprenants sont trop fatigués (donc énervés, donc bruyants).

Art de la Patafix

Si vous avez lu plusieurs articles de ce blog (ou pire, si vous en êtes un lecteur habituel), sans doute aurez-vous remarqué qu'un mot revient très (trop ?) régulièrement comme un invité perpétuel : je veux bien sûr parler du mot PATAFIX.

Or, la semaine dernière, tandis qu'avec ma collègue et un groupe d'élèves nous passions une bonne cinquantaine de minutes à patafixer les réalisations de nos zapprenants pour la fête des 100 jours, je réalisai que jamais JAMAIS je n'avais rendu dignement hommage sur ce blog à cette matière indéfiniment malléable de couleur jaune (ou bleue, ou blanche...) que l'on nomme la patafix.

C'est pourquoi j'aimerais témoigner aujourd'hui de cet art suprême qu'est

L'ART DE LA PATAFIX



...et quand je dis l'Art, plutôt devrais-je dire les Arts tant les Muses semblent s'être penchées sur le berceau de la patafix, chacun des huit Arts offrant un hommage mérité à cette chose délicieusement zinforme à la teinte safranée.

Vous ne me croyez pas ? Vous pensez que j’exagère ? Tsss... Regardez plutôt !



Le jeu des 7 différences

Pour me détendre après une bonne journée de travail, j'aime jouer au jeu des 7 différences.

Comme je m'amuse telle une petite fofolle à comparer mes fiches de prep au bilan de mes séances !

Voici en 2 images ce que ça donne :

 
Mais bien entendu il existe bien d'autres façons, toutes plus subtiles les unes que les autres, de jouer au

JEU DES SEPT DIFFÉRENCES

Recutement d'un(e) Assistant(e) pour professeur des zécoles (H/F)

Suite à ma montée en compétences professionnelles, attestée par mes nombreuses cartes de visites pro, j'ai décidé qu'il était temps d'outsourcer une partie de mes tâches surnuméraires afin d'éviter de frôler le burn-out.

Bref, j'ai décidé de déléguer un peu et pour cela je pense prochainement diffuser l'annonce de recrutement ci-dessous sur tous les canaux de recrutement :

Assistant(e) pour professeur des école (H/F)



Dans le cadre du développement de son temps de sommeil et dans la perspective d'un allègement majeur de sa charge mentale, l'Education Nationale recrute pour l'une de ses zenseignantes une assistante personnelle.

Vos missions s'effectueront en collaboration directe avec une professeuresse des zécoles que vous seconderez activement.

A ce titre, vous pourrez être amené(e) à effectuer les tâches suivantes :

Mes vacances de prof


Les profs… Les vacances… L’équation semble parfaite à première vue tant les deux se confondent dans l’esprit de bien des personnes.

Personnellement, j’ai énormément revu ma définition du mot « vacances » depuis que je suis devenue prof. Si dans ma première vie professionnelle les vacances constituaient une période de repos salutaire entre deux périodes de travail, aujourd’hui c’est un chouille plus compliqué.

D’ailleurs, lorsque je discute avec des personnes de mon entourage et que j’en viens à parler de mon programme de boulot du week-end ou des vacances, ils sont tellement surpris que j’ai systématiquement droit à la même question : « Mais… tes collègues ils travaillent autant que toi ? ».

Je ne sais pas répondre à cette question : aux dernières nouvelles, nous sommes 881 400 enseignants en France à enseigner de la maternelle à la terminale, dans le public et dans le privé (#coucoucestnousonestbeaucoup) : je ne prétends pas parler pour chacun d’eux. 

Mais en revanche, je peux témoigner que depuis que j’enseigne, je ne fais pas exception parmi mes collègues : oui, nous travaillons tous pendant nos « vacances » (qui ne sont des vacances à temps plein que pour nos zapprenants finalement).

Personnellement, voici à quoi peuvent ressembler 

MES VACANCES DE PROF


(…Ah au fait, j’ai demandé à quelques potes de venir me donner un coup de main pour ce récit, j’espère que ça ne dérange personne ?)


Tout commence à l’approche des vacances, la fatigue devient palpable : très souvent c’est le moment où la saturation mentale m’amène à avoir des comportements dont la rationalité pourrait légitimement être remise en cause.


Cartes de visite professionnelles

Je ne sais pas si c'est pareil pour vous mais  quand je rencontre une nouvelle personne et qu'elle me demande ce que je fais dans la vie, j'ai toujours une demi-seconde d'hésitation avant de lâcher que je suis prof.

Car finalement, ce mot "prof", n'est-il pas bien court pour résumer ce que je fais ? Rend-il assez compte de mes attributions ? Le mot prof ne devrait-il pas être la chasse gardée du BFF de petite taille de Blanche-Neige ? Ne peut-on lui apporter un lustre supplémentaire à l'heure de l’école de la confiance ?

Bref :

J'AI DÉCIDÉ DE REFAIRE MES CARTES DE VISITE


...Et je compte sur vous pour m'aider à choisir celle que je vais faire imprimer maintenant.

Merci d'avance !



Zapprenantaire

Je n'ai jamais eu une âme de collectionneuse.

Enfin... jusqu'à ce que je devienne prof.

Maintenant, je collectionne les outils scripteurs, les souvenirs mémorables, les fous rires, les moments de solitude et les zapprenants. 

D'ailleurs, aujourd'hui, je vous propose une petite séance "portes ouvertes" à la rencontre de

MON INVENTAIRE DE ZAPPRENANTS 

(enfin... une toute p'tite partie...)  

 

...Je compte sur vous pour me dire lesquels vous avez vous aussi dans vos collections perso ?




Lettre à la zapprenante que j'ai été

Mercredi 9 janvier 2019,


Chère Sophie-de-quand-tu-avais-6-ans,



Je ne sais pas exactement pourquoi je t'écris. Encore moins pourquoi je le fais publiquement sur ce blog. 

J'étais en train d'écrire un article sur un tout autre sujet (d'ailleurs il faudra que je m'y remette à un autre moment, car je m'amusais bien) et puis j'ai repensé à toi, enfin du coup à moi aussi, quand tu avais 6 ans, que tu étais en CP et que tu découvrais l'école élémentaire.

En fait ce n'est pas la première fois que je repense à toi et que j'ai envie de t'écrire à travers le temps.

Ah, au fait, avant d'oublier, je voulais te dire que tu avais raison quand tu voulais devenir maîtresse ! Quand tu es devenue grande, tu vas vraiment réaliser ce projet pour de vrai. Yeahhhh !!!

Oui, je sais, du haut de tes 6 ans ça te semble évident mais figure-toi qu'il y aura quelques détours entre adolescence et adulterie avant d'y arriver. Enfin l'essentiel est là : tu vas devenir maîtresse, tout va bien de ce côté là.

Mes veux pour 2019

Evidemment, la tradition c'est de faire une liste de bonnes résolutions pour la nouvelle année, avec l'espoir vain qu'un changement de date suffise à bouleverser nos (supposées) mauvaises habitudes ou à nous rendre meilleurs que ce que nous sommes.

Mais dans mon cas, mes résolutions finissent toujours aussi intouchées que les to-do-list que je prépare soigneusement à chaque période de vacances. Et je me retrouve en revanche avec des résolutions auxquelles j'ai été incapable de me tenir plus de quelques jours - voire quelques heures - qui me plombent le moral et me minent tout espoir.

DONC, cette année, je prendrai une nouvelle fois la résolution de ne pas prendre de bonne résolution, pariant sur le fait que chaque journée, chaque heure, chaque minute peut être l'occasion d'une ouvelle décision ou d'un nouveau changement, et qu'il n'y a strictement aucune raison d'attendre le 31 décembre à minuit pour cela.

En revanche, j'aimerais respecter la tradition des voeux et me comporter en enfant gâtée à l'occasion de cette nouvelle année. Voici donc :

LA LISTE DE MES VOEUX VEUX POUR 2019

  Résultat de recherche d'images pour "je veux"

1) Je veux qu'aucun homme ou femme politique ne s'exprime publiquement sur la question des zenseignants sans s'être un minimum renseigné au préalable.

Ceci est d'ailleurs valable pour tous les sujets sur lesquels un homme ou une femme politique souhaiterait s'exprimer.

 

Calendrier de l'Avent 2018 - La grande histoire des profs

Vous ne le savez peut être pas, mais j'ai deux obsessions. Enfin, en vrai, j'en ai un peu plus que ça, mais pour aujourd'hui, on va faire simple, on va se contenter de deux d'entre elles.

Obsession numéro 1 : les profs. Sérieusement je serais capable d'en parleeeeeeer sur des tartines d'articles. Peut être qu'un jour, qui sait, je me retrouverais à bloguer à ce sujet ? Who knows...

Obsession numéro 2 : l'Histoire, l'histoire, les histoires... J'aime les récits historiques, dans ce qu'ils nous disent de l'humanité. Qu'il s'agisse de prendre du recul ou au contraire de pinailler une anecdote croustillante.

C'est pourquoi afin de tenir le coup pendant ce mois de décembre malgré les mouchoirs souillés, les matins fiévreux, les zapprenants atteints des premiers symptômes de la gastro, et la montée croissante de l'excitation de tous virant à l'énervement général, je suis heureuse de partager avec vous l'intégrale de ce que j'ai publié chaque matin sur cette page :

LE CALENDRIER DE L'AVENT 2018

"LA GRANDE HISTOIRE DES PROFS"

 


Contes et légendes de profs (flash-back calendrier de l'Avent 2017)

Ceci est un revival du premier calendrier de l'Avent que j'avais préparé pour ma page.

Techniquement, il est plein d'imperfections, mais en le retrouvant cette année, il me "parle" toujours et me fait toujours sourire.

Alors voici le :

CALENDRIER AVENT 2017 :

"LES CONTES ET LÉGENDES DE PROFS"

 




Le début de la fin



Depuis que je suis devenue prof, il y a environ 2 ans, je sais que j’ai changé.

Mon métier a changé.

Mon salaire a changé. (Chut...)

Mes habitudes quotidiennes ont changé.

Ma personnalité a évolué : il y a des traits de caractère qui se sont affirmés et d’autres qui sont revenus en arrière-plan. Insidieusement.

Ma vie quotidienne a changé.

Toutes ces métamorphoses, petites ou grandes, sont d’ailleurs au cœur de ce blog.

Mais aujourd’hui, j’aimerais vous parler de cette étape ultime du Changement avec un grand C.

L'étape qui, pour moi, marque… 

LE DEBUT DE LA FIN

Résultat de recherche d'images pour "suspense"
(si on était au cinéma, là, il y aurait une petite musique d’ambiance hitchcockienne…l’entendez-vous, vous aussi ?)