Le début de la fin



Depuis que je suis devenue prof, il y a environ 2 ans, je sais que j’ai changé.

Mon métier a changé.

Mon salaire a changé. (Chut...)

Mes habitudes quotidiennes ont changé.

Ma personnalité a évolué : il y a des traits de caractère qui se sont affirmés et d’autres qui sont revenus en arrière-plan. Insidieusement.

Ma vie quotidienne a changé.

Toutes ces métamorphoses, petites ou grandes, sont d’ailleurs au cœur de ce blog.

Mais aujourd’hui, j’aimerais vous parler de cette étape ultime du Changement avec un grand C.

L'étape qui, pour moi, marque… 

LE DEBUT DE LA FIN

Résultat de recherche d'images pour "suspense"
(si on était au cinéma, là, il y aurait une petite musique d’ambiance hitchcockienne…l’entendez-vous, vous aussi ?)


Une journée de formation-de-profs

J'ai l'habitude sur ce blog d'évoquer les différents aspects quotidiens du métier d'enseignant. Mais aujourd'hui, j'aimerais revenir sur l'un des moments particuliers de l'année qui viennent chambouler le prof dans son rythme de travail habituel : le jour où il part en formation.

Je résiste à la tentation de parler du système informatique qui gère la formation dans l’Éducation Nationale, dont l'ergonomie laisse penser qu'il a été conçu avant que les premiers hominidés ne réussissent à faire du feu.
 
J'en viens directement à partager ce à quoi ressemble (d'après moi) :

UNE JOURNÉE DE FORMATION-DE-PROFS



Est-ce qu'on peut dire que j'ai une grosse expérience en formation-de-profs ? NON

Est-ce que j'ai quand même eu le temps d'avoir une sensation de "Oh déjà vu..." ? VOUI

Si je me base sur ma courte expérience, il existe en effet quelques points de passage - dix pour être précise - qui me semblent rituels dans une formation-de-profs :

Actualité littéraire : T'chouprof

L'avantage d'avoir un blog actif sur la toile d'araignée mondiale, c'est que je suis fréquemment contactée par des éditeurs au sujet de telle ou telle parution.

Bien que l'objet de ce blog ne soit pas commercial, j'aime à penser qu'il est un rouage essentiel dans le partage d'informations qualitatives pour tous les collègues de France et de Navarre.

C'est pour cela qu'aujourd'hui, je vous annonce avec plaisir la sortie d'une toute nouvelle collection d'ouvrages qui sont l'alliance ultime de la littérature de jeunesse avec les livres de développement personnel les plus pointus.

Mais pour une fois, pas de blabla inutile : je laisse l'éditeur vous présenter les visuels de ces livres que les bibliothèques Canopé s'arrachent déjà comme des petits pains.

T'CHOUPROF : 

LA COLLECTION DE LIVRES POUR LES PROFS



Zévaluons et ron et ron petit patapon...

Si vous enseignez en CP, en CE1, en sixième ou en seconde, statistiquement, une part significative de vos batteries laborieusement rechargées pendant les vacances d'été a été consommée à l'occasion des zévaluations nationales de début d'année.

Le truc, c'est que les zenseignants qui n'ont pas eu cette chance de passer par la case zévaluations nationales doivent se sentir légèrement sur la touche - pour ne pas dire légèrement envieux - des happy few, dont je fais partie, qui ont vécu quelques semaines comme cul et chemise avec leurs paquets de livrets de zévaluation.

DONC, afin de mutualiser cette source inépuisablement stimulante d'épanouissement je vous propose de vous raconter comment se déroulent ces zévaluations et ce qu'elles m'ont apporté sur le plan tant humain que professionnel.

Et pour ce faire, quoi de mieux qu'une petite sélection de gifs de chat ? Hein ? Je vous demande ?


ZEVALUONS ET RON ET RON PETIT PATAPON...

 

Quand j'étais excitée comme une puce en recevant mes paquets de livrets pour les zévaluations (attention : cette déclaration a un fort potentiel mensonger) :


De bons petits soldats ?

Pour des raisons qui m'échappent, dans un imaginaire collectif, le fait d'être enseignants donc d'appartenir à la Fonction publique devrait faire de nous de sages exécutants ne discutant jamais une consigne hiérarchique.

Or dans la réalité, existe t'il fonction plus indisciplinée et plus rétive à l'autoritarisme que celle de professeur ?

Aujourd'hui, je vous propose donc de réfléchir ensemble à cette question hautement philosophique :

ET SI, EN VRAI DE VRAI, NOUS ETIONS DE BONS PETITS SOLDATS ?

 



Quand tu as expliqué de façon détaillée un exercice à tes zapprenants, demandé plusieurs fois s'il y avait des questions, et qu'une fois tout le monde au travail, la petite Mary-Smecta demande "Maitresse, qu'est-ce qu'il faut faiiiiiiiire ???"...

 

...et que tu sens monter en toi une pointe, ô si légère, d'agacement...

Kampfkunstlehrer oder Drill-Sergant?